Les homélies – chapitre 5.4

Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Custom Post Type
Filtrer par thèmes
Autres
Blog - Manuel de survie pour les paroisses
Dossiers
Evangélisation
Evénements
Formation
Idées
Louange
Prière & Liturgie
Services
Toutes les actions
Vie fraternelle

Les homélies – chapitre 5.4

4 – Les homélies

Le Pape François, sous forme de plaisanterie, a déclaré un jour que le laïcat et « les ministres ordonnés eux-mêmes souffrent souvent les uns d’écouter les autres de prêcher ». Saint Paul dit « La foi nait de ce que l’on entend  et ce que l’on entend c’est la parole du Christ ». Repères pour des homélies :

– ne pas s’autolimiter dans le temps. JM ne s’excuse pas de prêcher pendant 15 à 20 minutes. Chez les protestants le pasteur peut parler jusqu’à une demi-heure. « La proposition d’une prédication plus robuste et intentionnelle sera reçue favorablement par les affamés mais sera rejetée par ceux qui n’ont pas faim ».

– Prêcher à la personne dans son entièreté : esprit coeur conscience et volonté. Cela signifie notamment parler au coeur ; susciter des émotions, de la joie. Parler à la conscience et à la volonté en focalisant sa prédication  partir d’un résumé en une phrase.

– Prêcher avec amour. C’est en disant la vérité dans l’amour que nous grandissons dans le Christ (Ep 4, 15). Le prédicateur doit être le premier à avoir la certitude que nous sommes aimés.

– Être vrai. Evoquer le cas échéant une histoire personnelle, sans en faire trop !

– Entrez au maximum dans la préparation de votre homélie : avec la Bible dans une main et le journal dans l’autre. Prendre conseil aussi auprès de paroissiens.

– Prêchez sur ce qui a été proclamé.

– Soigner son accroche et sa conclusion.

– Débarrassez-vous de vos notes.

– Restez humble.

– Ne croyez pas vos fans. Cherchez des paroissiens qui vous donneront un avis impitoyable et honnête sur votre prédication.

– Evitez l’isolement. Interconnecter les homélies d’une semaine sur l’autre. Idée si possible d’une série programmée quatre semaines à l’avance.

– Amusez-vous : aimez et profitez de ce que vous faites, si cela vous est pénible et déplaisant, il en sera de même pour les fidèles qui doivent vous écouter.