Tournées-rues pour entrer en relation de confiance avec les personnes vivant à la rue

Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in comments
Search in excerpt
Search in posts
Search in pages
Search in groups
Search in users
Search in forums
Filter by Custom Post Type
Filtrer par thèmes
Autres
Blog - Manuel de survie pour les paroisses
Dossiers
Evangélisation
Evénements
Formation
Idées
Louange
Prière & Liturgie
Services
Toutes les actions
Vie fraternelle

Tournées-rues pour entrer en relation de confiance avec les personnes vivant à la rue

Le concept

OBJECTIF :

Mobiliser les paroissiens pour aller à la rencontre des personnes à la rue et engager une relation de confiance avec elles.

CONTEXTE :

Présence de plusieurs personnes à la rue sur le territoire de la paroisse Saint-Jacques du Haut-Pas (Paris 5ème) dans un secteur peu fréquenté par les maraudes associatives. Suite à une présentation effectuée par l’association « Aux Captifs la Libération », l’idée de se lancer dans cette action aux périphéries de la paroisse a été présentée et entérinée en conseil pastoral.

MISE EN PLACE :

 Après plusieurs tournées de reconnaissance pour préparer les circuits, un appel aux bonnes volontés a été lancé au cours des messes du dimanche. A la suite, deux séances de formation ont été organisées pour les volontaires avec le concours des Captifs. L’action a débuté en décembre 2014. Elle fonctionne dans le cadre d’un partenariat avec les Captifs qui apportent leur soutien technique et professionnel. Elle s’effectue également en y associant les jeunes de l’aumônerie du lycée Lavoisier dès lors que leurs parents les y autorisent.

La composition des équipes est la suivante : deux personnes par tournée pour une raison de sécurité et aussi pour permettre le dialogue lorsque l’on rencontre un petit groupe. Certains tournent chaque semaine, d’autres toutes les deux semaines et je dispose aussi d’un petit groupe disponible à la demande, de façon ponctuelle d’où la quinzaine de participants. Comme les jeunes sont mineurs, il faut l’autorisation parentale et ils ne partent que s’il y a deux adultes, dans ce cas ils partent en trinôme. Les tournées se déroulent en soirée (19 h l’hiver, 19h30 l’été), deux fois par semaine, vacances comprises. Une 3ème tournée le jour a été arrêtée.

« Le contact dans la rue se fait simplement : nous nous présentons et affichons la couleur en disant que nous venons à leur rencontre, pour dialoguer avec eux, que venons de la paroisse voisine (sans faire de prosélytisme). Nous tournons les mains nues, sans thermos, sans couverture, en offrant une relation gratuite et en quelque sorte d’égal à égal : c’est très apprécié et très riche. Bien sûr nous pouvons le faire parce que d’autres associations apportent de la nourriture ou des vêtements, nous sommes complémentaires. Ce qui est important, c’est la régularité (toute l’année à la même heure sur le même circuit) et la fidélité (une certaine continuité dans la composition des équipes). Durée des tournées : en moyenne 2 heures, parfois plus. Lorsque la barrière de la langue est trop forte, l’échange est bref (5 minutes), parfois, un entretien peut durer près d’une heure ».

LES FRUITS :

Ils sont doubles. En premier lieu, ils renforcent les liens, voire en créent entre les paroissiens qui ne se connaissaient pas : une quinzaine de paroissiens sont ainsi mobilisés. Pour les personnes de la rue, les fruits sont difficiles à apprécier car ils sont de l’ordre de la reconnaissance, de la parole confiante, du sourire, du plaisir de la rencontre. Plusieurs prières-rues (repas précédés d’une prière) ont été organisées et cette mobilisation en a entraîné une autre à savoir l’organisation de petits déjeuners chaque lundi matin à la paroisse. Mais comme il n’est pas possible d’effectuer du travail social à la rue, une permanence d’accueil vient aussi d’être créée au début du mois de janvier 2017 pour permettre aux personnes qui l’ont décidé d’être accompagnées pour leur réinsertion.

En pratique

CATEGORIE(S) : Services (solidarité)

LIEU/DIOCESE : Paroisse Saint Jacques du Haut-Pas / Paris

DATE DE REALISATION : Depuis décembre 2014

MOYENS REQUIS

Humain : variable (15 personnes actuellement).

Financier : 0

Temps : 2h le soir, deux fois par semaine.

PLUS D’INFOS :

L’association humanitaire Aux captifs, la libération est née en 1981 pour « entendre le cri de la rue ». Elle apporte son appui aux paroisses pour engager des actions. http://www.captifs.fr/actions/maraude-paris/appui-aux-paroisses/

CONTACT : jean-paul.ledivenah@wanadoo.fr, paroisse Saint Jacques du Haut-Pas