Tables familiales fraternelles (mise à jour 2022)

Search
Generic filters
En ville, annoncer le Christ sur le marché
24 février 2021
Synode sur la synodalité : consulter les pauvres et les exclus
10 janvier 2022
Tout voir

Tables familiales fraternelles (mise à jour 2022)

Action en paroisse présente généralement des expériences éprouvées. Celle-ci a été lancée en début d’année 2021 avec un partage du concept, sans attendre les résultats avec l’esprit d’inspirer des initiatives identiques et de partager les difficultés et les fruits. Voilà, en ce tout début d’année 2022 l’état des lieux.

Concept :

Mettre en place, au niveau de la paroisse, un réseau de tables fraternelles pour accueillir à domicile, pour un repas partagé, des personnes démunies, souffrant de solitude ou tout simplement désireuse de lien social, dans un objectif fraternel, sans esprit de prosélytisme et dans le respect des règles sanitaires.

Le principe général est celui de la simplicité. La forme des repas, déjeuner ou dîner, le nombre de personnes accueillies, la fréquence dépendent de la disponibilité des accueillants. Il n’y a aucun engagement de périodicité. Les accueillis sont généralement contactés par les associations d’entraide, par les relations de voisinage, par le bouche à oreille. Entre accueillants et accueillis, un secrétariat (téléphonique) met en relation les uns et les autres.

Contexte :

Cette initiative est issue d’une réflexion des paroissiens d’Avon en Seine et Marne, lors du séminaire de réflexion annuel en début d’année : comment incarner la fraternité au cœur de l’évangile le plus simplement possible. Le dispositif des tables fraternelles existait déjà dans de nombreuses paroisses, sous forme de repas communautaire périodiques. Celui imaginé ici ne le remplace pas, il ajoute un échelon au niveau des individus, avec l’avantage de la souplesse et moins de préparation.

La crise Covid qui a engendré de nombreuses détresses (perte de revenus, doublement du nombre de familles accueillies dans le Resto du Cœur de notre commune) a renforcé la motivation de la paroisse pour sa mise en œuvre, conscient malgré tout de l’obstacle sanitaire. Sur ce point, chacun était renvoyé à sa responsabilité, les tables fraternelles accueillent chez soi comme on accueille un ami. Ce qui avait séduit notre curé pour sa part c’est de pouvoir maintenir une relation avec les personnes accompagnées dans le deuil par le service obsèques du pôle missionnaire.

En parallèle, des paroissiens de Montpellier avaient la même idée pour rejoindre les étudiants vivant des moments difficiles, dans une ville fortement universitaire (30000 étudiants), en lien avec l’aumônerie catholique du diocèse. Les deux initiatives se sont retrouvées par le biais d’une association commune et ouverte toutes les autres initiatives qui partageraient le même esprit.

Mise en œuvre

La constitution d’un réseau de tables accueillantes sur Avon a été la partie la plus facile : ils ont largement répondu à l’appel, lors des petites annonces à la fin de la messe, en dépit du contexte sanitaire.

Pour l’identification des accueillis, nous somme d’abord allés voir le CCAS (Centre social d’action communal) de la municipalité. Ils ont bien voulu relayer l’invitation, mais ont demandé deux choses : la constitution d’une association (loi 1901) et des flyers à distribuer aux personnes qu’ils identifieraient. Les deux ont été faits. De surcroit un site internet a été constitué, tablesfraternelles.org, pour expliquer l’intention et fournir un mode d’emploi et tous les outils à toutes les autres paroisses qui voudraient se lancer. A noter que cette initiative est paroissiale mais il n’est pas obligatoire qu’elle soit portée « explicitement » par une paroisse, la fraternité est une valeur chrétienne et universelle. A Avon, nous restons discrets sur cette origine pour ne braquer personne.

Le secrétariat, pour la mise en relation des accueillants et des accueillis est faite simplement par une bénévole avec un numéro dédié qui se transfère le cas échéant. Pour les étudiants de Montpellier, un site permettant une mise en relation directe est en cours de préparation.

A partir de là les choses sont moins faciles : malgré le travail de communication de la mairie et des associations à Avon, Saint Vincent de Paul en particulier, les appels se sont faits rares.

Un déjeuner dans une salle paroissiale a été organisé à Avon avec des invités dans la cible recherchée, pour briser la glace. Ce fut un merveilleux moment de communion fraternelle mais qui n’a pas davantage eu de suite.

Nous avons réalisé que l’acte d’appeler l’association pour se faire inviter est difficile. La démarche est désormais de proposer, par l’intermédiaire des associations, aux personnes susceptibles d’apprécier la démarche, qu’elles laissent leurs coordonnées pour être invitées. On en est là aujourd’hui.

Cette initiative a été présentée au Congrès Mission à Orléans et Toulouse en septembre 2021. C’est d’abord la simplicité du dispositif qui a séduit.

En savoir plus :

Site : Solidarité | Les Tables Fraternelles

contact@tablesfraternelles.org

Tél: 07 56 89 97 10